LES COMÉDIENS

 

AU CŒUR DE LA COMPAGNIE :

 

YVAN LECOMTE

Sur les planches depuis l’âge de 10 ans, il se passionne d’abord pour Molière, Labiche ou Garcia Lorca avant de découvrir le monde du cirque et du théâtre de rue. Il fonde sa propre compagnie en 2004, écrit et monte ses propres pièces pour la rue ou la scène. Cette aventure durera dix ans, au terme desquels il intégrera la formation professionnelle Acting Studio de Lyon, dispensée par Joëlle Sévilla. Aujourd’hui, en parallèle avec d’autres projets professionnels, il est l’un des fondateurs de la compagnie du Bistanclac, animé par l’envie d’une aventure collective forte, exigeante et atypique. Au sein du Bistanclac, il joue dans La Générale, Monsieur Choufleuri restera chez lui et Quel cirque! Il est également l’auteur et le metteur en scène de Love Phone. En 2016 et 2017, il tient notamment le rôle d’Ike Mellis dans la pièce Les poings qui volent, d’Israël Horovitz, présentée au festival d’Avignon.

 

MEHDI BENYAHIA

Il débute le théâtre à l’âge de 8 ans, dans plusieurs associations, et ce pendant une dizaine d’années, très vite passionné par le jeu du comédien et les textes classiques. Après quelques stages d’initiation au métier du comédien et avoir jouer dans quelques courts métrages, il rentre à l’Acting Studio en 2013 pour y recevoir une formation professionnelle, pendant 2 ans. À l’issue de laquelle il rencontre les autres membres du Bistanclac, avec qui il partage une envie de construire une aventure humaine, et le désir de raconter de belles histoires. Il tient le rôle de Philippe dans La Générale et de Monsieur Balandard dans Monsieur Choufleuri restera chez lui. Il a également mis en scène le spectacle familial de la compagnie, Quel cirque!

 

CELINE AQUIN

Elle a commencé le théâtre enfant, ce qui ne devait être que hobby est devenu passion. Après des années d’atelier près de chez elle, Céline décide de se donner les moyens de vivre passionnément et intègre après le bac la formation de théâtre Acting Studio, parallèlement à ce cursus elle travail d’autre talents tels que le chant et la danse. Cette formation professionnelle débouche sur l’intégration naturelle dans la compagnie du Bistanclac. Elle tient notamment le rôle d’Eloïse dans La Générale, celui de Julie dans Love Phone et ses talents de chanteuse la conduise à jouer Ernestine, le premier rôle de l’opérette d’Offenbach « Monsieur Choufleuri restera chez lui », en 2016.

 

THOMAS GIRAUD

C’est à 6 ans qu’il commence la scène, de manière professionnelle, avec un spectacle de cirque où il pratique plusieurs disciplines : clown, jonglage, magie, musique … Depuis, il n’a jamais quitté les planches, passant par tous les types de spectacle vivant. Il crée un spectacle déambulatoire et participe à plusieurs comédies musicales en tant que chanteur, acteur puis metteur en scène. Il passe ensuite par le théâtre, dans des pièces de Boris Vian et Georges Feydeau.
En 2010, il écrit et interprète son premier One Man Show « Ca m’énerve ». Pendant 5 ans, il sillonnera la France avec ce spectacle et fera quelques passages en Belgique et en Suisse. Après plusieurs prix dans différents festival d’humour, il suivra les conseils d’un « ami professeur » et intégrera la formation d’acteur de l’Acting Studio dirigée par Joëlle Sevilla. Homme de troupe depuis toujours, l’idée de former une compagnie de théâtre fut une évidence. Il sera l’un des fondateurs de la compagnie du Bistanclac, pour laquelle il joue dans La Générale, Quel cirque! et Détenus à tout prix, dont il est également l’auteur.

 

MANON GAUTHIER 

Manon pratique depuis qu’elle sait lire, son enfance fut rythmée par les cours de théâtre qu’elle a suivit dans toute la France -entre autre avec Odri K. et Wilhelm Queyras. Elle créa en 2009 sa troupe Les loutres à Arles, l’aventure fut courte mais intense, elle ne dura qu’un an. Suite à la dissolution de cette petite entreprise Manon finit son parcours scolaire pour ensuite intégrer, elle aussi, l’Acting Studio à Lyon, où elle fut 1 an major de promo. A la fin du cursus de deux ans, c’est-à-dire aujourd’hui, elle co-fonde la compagnie du Bistanclac, pour y vivre pleinement ses envies et ses créations en parallèle d’autres projets professionnels. Elle est Cécile dans La Générale, Catherine dans Love Phone et Michelle dans Quel cirque!

 

VALERIAN MOUTAWE

Ayant découvert l’art du théâtre à ses 11 ans, Valérian fait ses premiers pas sur scène à l’âge de 13. Cette simple activité est très rapidement devenue une véritable passion dont il a voulu faire un métier. Après 3 ans en tant qu’amateur, il a finalement décidé de se professionnaliser à la fin de ses études scolaires. Ainsi, Valérian a intégré l’Acting Studio pour suivre une formation professionnelle d’acteur sur la base du travail de l’acteur studio de Stanislavski. Ces dernières années ont renforcé sa culture dramaturgique notamment auprès des auteurs classiques, mais plus que cela : elles lui ont permis de trouver ce qu’il cherchait dans ce métier. On le retrouve dans le rôle de Claude-Alexandre dans La Générale et dans celui d’Eddy de Détenus à tout prix.

ILS JOUENT AVEC NOUS :

 

LEA PELLIN

Comédienne Lyonnaise formée à l’Acting Studio, Léa alterne entre interprétation de pièces classiques et contemporaines. En 2017, on la retrouve dans une adaptation de « La Chatte sur un Toit Brûlant » (mise en scène Joëlle Sévilla) . En 2018, elle rejoint la Compagnie « Je suis ton Père » avec laquelle elle part en tournée pour deux créations : « Brassens, lettres àToussenot » et « Papa(s) » de Vincent Mignault, dans laquelle elle jouera à Paris au théâtre de La Jonquière. En 2018 elle décroche son premier rôle à la télé dans la série « Cassandre », et fait une apparition dans « La fête est finie » de MarieGarel Weiss au côté de Zita Hanrot ainsi que dans la série « On va s’aimer un peu beaucoup ».

 

LUCIE COTTARD 

Après 10 ans de théâtre amateur dans des ateliers et autres troupes universitaires, elle décide de se professionnaliser en intégrant la formation PICSEL à l’Acting Studio de Joëlle Sevilla, où elle passera trois ans. Outre les techniques stanislavskiennes de l’acteur, elle y apprend la construction scénaristique, et approche la discipline de direction d’acteur. Elle apparaît dans plusieurs courts métrages, ainsi que dans des productions théâtrales, notamment mises en scène par Nicolas Musilli ou Alexis Henon. Au sein du Bistanclac, elle joue Catherine dans la pièce Love Phone.

 

MATHIEU DUBOCLARD

C’est après un an et demi de cours de théâtre amateur qu’il se décide, en 2012, à intégrer la formation professionnelle Acting Studio, dirigée par Joëlle Sévilla. Il y apprend la comédie de Labiche, de Molière et on lui confie très vite des premiers rôle sur des tragédies de Shakespeare (Roméo, Richard 3), de Koltès (Zucco), ainsi que sur la comédie dramatique « Les Poings qui Volent » d’Israel Horovitz, où il y incarne le boxeur Tiny Whitaker, pièce mise en scène par Joëlle Sevilla qu’il est allé défendre à Avignon en 2016. Depuis, il enchaîne les rôles au café théâtre dans des comédies comme Love Phone ou Les P’tites Frappes ainsi qu’au théâtre avec Tchekhov et Les Poings qui Volent, qu’il retourne défendre en 2017 à Avignon. On a pu le voir aussi dans des séries télévisées comme « On va s’aimer » et « Meurtre en Savoie ».

 

CAROLINE RIBOT

Pratiquant le théâtre depuis plusieurs années dans divers ateliers et associations (théâtre classique, d’impro, audiovisuel…), c’est à l’Acting Studio que Caroline commence sa formation professionnelle en se passionnant pour des rôles comme Mercutio (Roméo et Juliette) ou encore La Gamine (Roberto Zucco). Lors de sa deuxième année à l’école elle crée avec Dorian Pillot et Quentin Métrop la Compagnie de Trop car le besoin de raconter des histoires à leur façon en défendant leurs valeurs devient de plus en plus fort. En parallèle, elle rejoint certains des spectacles du Bistanclac comme « Love Phone » ou encore « Monsieur Choufleuri restera chez lui ».

 

OPHELIE ZAGAR

A 17 ans, elle commence le théâtre en amateur dans trois compagnies différentes. En 2014, elle débute une formation à l’Acting Studio dirigée par Joëlle Sevilla pour 3 ans. Elle a pu y jouer des pièces classiques comme Si jamais je te pince, d’Eugène Labiche et L’école des femmes de Molière, ainsi que des pièces contemporaines telles que Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès. Elle défendra prochainement les rôles d’Ophélie dans Hamlet de Shakespeare et de Pétra dans Les Larmes amères de Pétra Von Kant de Rainer Werner Fassbinder. Elle défend le rôle d’Astride dans La Générale.

 

MILAN FILLOQUE

La poussière des gradins et le calme des loges ont bercé son enfance. Les films de Buster Keaton tournaient en boucle dans le magnétoscope, et après avoir joué un fromage dans une pièce en CM2, c’est la révélation : le plus dur reste à faire. Muni d’une volonté de fer, et d’une formation professionnelle Acting Studio de Lyon, il participa à plusieurs projets de différents bords lui constituant une collection de casquette : acteur, cascadeur, régisseur… et d’autres qui n’attendent qu’à se dévoiler. Forgé par une soif d’apprendre et une envie de différence, il s’intéresse aussi à l’écriture, à la réalisation et laisse place à tout projet le sortant de sa zone de confort. Avec la Compagnie du Bistanclac, il est l’un des Michel de Quel cirque!

Et bien d’autres…